Brégy

L'histoire de Brégy

Brégy, en histoire ...

Brégy, se trouve dans le canton de Betz, Arrondissement de Senlis, Département de l’Oise, Région de la Picardie. Brégy se trouve dans un petit pays de grande culture, le Multien…
Le Multien est un « Petit pays de l’ancienne province de l’Ile-de-France, aujourd’hui partagé entre les départements de l’Oise et de la Seine et Marne » (Dictionnaire géographique, de Joanne).
La campagne du Multien était avant la guerre une des plus belles et des plus fertiles régions agricoles de la France. Ses grandes fermes à culture intensive étaient réputées pour leurs rendements élevés en betteraves et en céréales, pour leurs troupeaux de moutons et leurs vacheries remarquables. Elles étaient considérées comme le type des exploitations agricoles modernes.
Septembre 1914 !… l’ennemi arrive aux portes de Paris. La bataille de la Marne est engagée !… des luttes d’une extrême violence se livrent aux environs de Meaux, vers Monthyon, Penchard, Varreddes, Barcy et Marcilly, puis aux abords de l’Ourcq vers Vincy Manœuvre, Acy et May-en-Multien.
Villages dévastés, routes défoncées, champs bouleversés par les obus, tel était, après la victoire de la Marne, l’aspect de ce pays autrefois si calme et si placide.
Grâce à l’énergie de l’agriculteur et du paysan, les fermes se sont relevées assez rapidement de leurs ruines, les terres laissées en friche et creusées de tranchées ont été remises peu à peu en état de culture ; mais les exploitations n’ont pas encore retrouvé toute leur prospérité d’autrefois, car de nombreuses difficultés ont surgi au lendemain de la guerre.
Il faudra du temps et beaucoup de volonté pour faire face aux différentes difficultés comme le manque de main d’œuvre, les fluctuations des cours des matières premières et des produits agricoles mais surtout à cause de l’établissement des tranchées, les coups de mines, ayant ramené à la surface du sol les éléments les moins fertiles ce qui rend certaines parcelles de terre plus ou moins improductives pour de nombreuses années.
Et comme le dit Lamartine dans son poème « Les Laboureurs » : « Pour rendre la glèbe féconde, De sueur il faut l’amollir ».
Extrait du livre « Un petit pays de Grande Culture – Le Multien » Henry Menant
  • tondage-mouton
  • rue-glatigny
  • rue-du-bouillancy
  • mairie
  • grande-rue
  • ferme-2
  • ferme
  • entree-pays-valois
  • eglise-2
  • eglise
  • ecole